25/07/2017

Métier : opérateur de centre de télésurveillance…



  • Le métier d’opérateur en télésurveillance, c’est quoi ?

Par définition, l’opérateur en télésurveillance est un agent de sécurité qui a pour mission de s’assurer de la réception et du traitement des informations reçues en fonction de consignes définies.
Il (ou elle) assure la sécurisation préventive et curative des lieux, des espaces et des bâtiments publics dotés d’équipements de vidéosurveillance.

Ses journées consistent donc à visionner puis exploiter les informations récoltés en vue d’informer les partenaires chargés d’intervenir sur les sites et/ou le client.

  • Il travaille où ?

Généralement, l’opérateur en télésurveillance travaille dans un service de télésurveillance et/ou de permanence opérationnelle assurant la réception des alarmes et des vidéos.
On les appelle aussi des centres de télésurveillance ou de veille.

opérateur de télésurveillance

opérateur de télésurveillance

  • En quoi consistent ses fonctions ?

Principalement, sa fonction consiste à traiter les informations reçues, à déclencher, au cas par cas et au besoin, l’intervention des personnes habilitées, à appeler les services compétents, à effectuer le suivi des rondiers intervenants au cours des différentes missions, et à s’assurer du retour à la normalité de fonctionnement.

  • Quelles qualités sont requises pour exercer ce métier ?

Un opérateur en télésurveillance doit être fiable, rigoureux et attentif.
Il doit être capable de réagir vite et de prendre des décisions appropriées. Ce professionnel doit également être en mesure de garder son sang-froid et de gérer de manière efficace des situations stressantes.
Par ailleurs, il doit être à l’écoute de ses clients et doit être capable de les rassurer : les télésurveilleurs font donc preuve d’un très bon sens du relationnel.

  • Est-ce également un métier d’encadrement ?

Un opérateur de centre de télésurveillance est considéré comme un cadre dans le domaine de la sécurité. Selon son contrat, il peut avoir un certain nombre d’agents de sécurité sous ses ordres.

  • Le rôle de l’opérateur est-il primordial en télésurveillance ?

Au cœur du dispositif de sécurité, l’opérateur du centre de télésurveillance joue un rôle-clé dans la sécurisation d’un lieu.
Il travaille en effet dans un centre de veille qui peut être équipé d’un micro lui permettant de communiquer avec tous les acteurs de la sécurisation mais aussi avec l’intrus, qui se trouve sur le lieu à sécuriser.

Un centre de veille peut également être doté d’un certain nombre d’écrans lui conférant une vue jusqu’à 360°.

 

  • Quelle est la différence entre une levée de doute dite « classique » et une levée de doute « vidéo » ?

La levée de doute forme l’une des principales attributions d’un opérateur de centre de télésurveillance. Le contrat passé avec les clients peut l’amener à faire soit une levée de doute classique, soit une levée de doute vidéo.

Dans le cas d’une levée de doute classique, l’action de l’opérateur en télésurveillance est en mode binaire, c’est-à-dire qu’après le déclenchement d’une alarme, il étudie s’il est nécessaire ou non de faire une demande de levée de doute. Dans le premier cas, ce professionnel déploie des agents de sécurité sur la zone du lieu d’où provient l’alarme. S’il s’avère qu’il y a bien eu tentative d’intrusion, l’opérateur se charge par la suite d’appeler les agents privés à dépêcher sur place, la police ou encore la gendarmerie.

S’il est, en revanche, question de levée de doute vidéo, l’opérateur de centre de télésurveillance se charge lui-même d’y procéder : il doit vérifier le bien fondé du déclenchement de l’alarme (pour s’assurer que le déclenchement n’est pas dû à une fausse alerte). Pour ce faire, il analyse les images qui lui parviennent depuis la zone ayant émis l’alerte. Si cette étude aboutit à un état de flagrance (flagrant-délit par exemple), il prévient immédiatement les forces de l’ordre. Il est ici tenu de conserver les images certifiant la flagrance. Celles-ci sont d’ailleurs souvent sollicitées par les forces de l’ordre dans l’exécution de leur travail, puis lors des procédures. L’opérateur de centre de télésurveillance se doit aussi de vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble des matériels dont il a la responsabilité. Une défaillance technique à ce niveau l’empêcherait évidemment d’assurer son rôle parfaitement .

  • Quelle formation pour le métier d’opérateur en centre de télésurveillance ?

Pour devenir opérateur en télésurveillance, il faut être titulaire d’un CAP agent de prévention et de sécurité.
L’obtention en CFA d’un certificat de surveillant de magasin ou d’agent de prévention et de sécurité permet aussi de devenir professionnel en télésurveillance.