17/12/2017

Comment lutter contre le vol sur les chantiers ?

Comment lutter contre le vol sur les chantiers ?

Les vols, un phénomène récurrent et difficile à endiguer

Nous avons l’habitude que des caméras de vidéosurveillance et alarmes anti-intrusion équipent de plus en plus les abords des chantiers et les entrées des entrepôts pour faire face aux vols récurrents et aux tentatives d’intrusion. Le vol, couteux pour les entreprises, semble encore aujourd’hui impossible à endiguer et inquiète toujours autant les professionnels de la construction, des usines de recyclages, des entreprises de récupérations de métaux ou les exploitants de fermes agricoles, éoliennes ou ostréicoles. Car désormais ce sont aussi les petits équipements qui intéressent les voleurs (radiateurs, panneaux électriques, chaudière, plaque électrique), même si les métaux restent toujours une cible privilégiée de cambrioleurs. Bizarrement, les vols de ces matières augmentent dès lors que le cours mondial des métaux sur les marchés grimpe.
De nouvelles solutions de protection, alliées à la télésurveillance sont envisagées pour protéger ces sites.

vols dans les entreprises

Environ 1000 cambriolages ont lieu chaque jour en France et 44% d’entre eux ciblent les entreprises (Source : Observatoire National de la Délinquance).

La vidéosurveillance reste une solution de dissuasion et de levées de doute efficaces

Il est clair que de nombreuses tentatives de vol ou effractions sont évitées grâce à la vidéosurveillance, mais les vols perdurent.

Les gérants des sociétés ont parfois plus l’impression de travailler pour un centre de formation au cambriolage plutôt que dans une entreprise, comme le soulignait amèrement Philippe Valmier, gérant de la société Kamet, dans un article du Républicain Lorrain. Cette année, ce sont plus de 16 cambriolages qu’il déplore dans sa société de collecte de déchets et location de bennes. Ce sont évidemment les déchets qui intéressaient les cambrioleurs : métaux, bois, plastiques se revendent bien dans les pays limitrophes. Des vols qui ont désormais lieux de jour comme de nuit.
C’est une surveillance  24h/24, 7j/7 qu’il faut désormais mettre en place, et la vidéosurveillance avec caméras infra-rouge est idéale pour ce genre de site dont la superficie à couvrir n’est pas adaptée à des rondes de gardiennage.

Le risque zéro n’existe pas mais les caméras et alarmes sont efficaces pour limiter ces vols

Le risque zéro n’existe pas mais les caméras et alarmes sont efficaces pour limiter ces vols

Une exaspération générale que l’on retrouve chez tous les professionnels, qui prennent des premières mesures pour éviter les vols. C’est le cas de la société SRDP qui constate avec dépit « Des vols, il y a en a toujours eu sur les chantiers, et il y en aura sans doute toujours. Mais là, autant en si peu de temps, on sature ». Lassé des vols de matériels, batteries et de gasoil répétitifs, la société a décidé de coller les camions pour rendre plus difficile l’accès aux réservoirs, qui eux sont remplis au minimums. (article de la commère du 43) Mais ces mesures ne permettront jamais de prendre les voleurs en flagrant délit et de les empêcher de rentrer dans l’enceinte du chantier, des solutions de télésurveillances, ou des rondes de gardiennages doivent être envisagées.

Pour parer davantage au phénomène, la sécurité doit être renforcée par des caméras reliées à un centre de télésurveillance de surveillance.

De nouvelles solutions de protection ?

La biométrie, une nouvelle protection pour surveiller les entrées sur les chantiers, et réduire les intrusions, les risques de vols, mais aussi permettre de réduire le travail au noir. Les lecteurs d’empreintes digitales sont adaptés aux mains des ouvriers, dont les empreintes ne sont pas toujours très lisibles.

Les drones autonomes ou pilotés sont une solution de la télésurveillance qui permet d’améliorer la performance de la vidéosurveillance : moins de caméras à installer, intervention rapide sur le lieu du délit, surveillance de structure sensible ou difficiles d’accès, soutient visuel dans les rondes de gardiennage. Les ballons captifs représentent une bonne alternative aux drones, en particulier lorsqu’il s’agit de surveillance de longue durée, pouvant aller jusqu’à un mois.

 

Les drones sont utilisés pour la surveillance des sites : rapides, efficaces, et sans danger pour les agents de sécurité

Les drones sont utilisés pour la surveillance des sites : rapides, efficaces, et sans danger pour les agents de sécurité

Les robots-rondiers pourront accompagnées les agents et leur transmettre en temps réel des données lorsqu’ils sont envoyés sur les zones de détection d’une effraction sans exposer les gardiens à un danger.

 

N’hésitez pas à nous contacter  via notre formulaire en ligne ou directement par téléphone au 04 81 07 67  pour discuter ensemble des solutions à envisager pour sécuriser et protéger au mieux votre entreprise